Pour profiter des bienfaits de la gratitude, il suffit de l’intégrer naturellement à sa vie quotidienne, dans les moments positifs mais aussi négatifs.

La gratitude au quotidien

J’ai pris l’habitude de remercier dès mon réveil : les personnes qui m’entourent, les activités, les objets, ma maison, la nature, l’océan, les montagnes et les énergies du Pays Basque qui me permet de me ressourcer, les dons, les talents qui font le charme de mon existence actuelle.

Lorsqu’un évènement positif m’arrive pendant la journée, j’ai aussi pris l’habitude de remercier : pour une petite chose, par exemple quand je trouve facilement une place de stationnement, ou pour une chose plus importante, par exemple la merveilleuse famille que la vie m’a donnée. Je remercie également pour la bonne santé dont je bénéficie. Enfin, je remercie pour toutes les aides qui me sont accordées, pour les bons collaborateurs qui m’accompagnent dans l’accomplissement de ma mission.

Le soir également, je remercie pour les personnes que j’ai rencontrées dans la journée.

Pendant un certain temps, j’ai même tenu un cahier de gratitude. J’y notais régulièrement tout ce pour quoi j’étais reconnaissant.

Être reconnaissant, même pour les évènements négatifs

Lorsque l’expérience ne correspond pas à ma demande, je remercie quand même. Je me dis que ce résultat me réserve un cadeau qui ne m’est pas encore révélé. Par exemple, lorsqu’une banque a refusé le crédit de restructuration dont j’avais “absolument” besoin, j’ai remercié l’univers et, quelques semaines plus tard, une solution beaucoup moins onéreuse m’est apparue.

J’ai remarqué que des événements passés qui, sur le moment, me paraissaient négatifs, se sont en fin de compte révélés positifs. Par exemple, ma première affaire, un parc de loisirs-restaurant-discothèque acheté en Normandie, ne m’a pas fait gagner d’argent et a été la source de nombreuses préoccupations. Mais il m’a permis de rencontrer la femme de ma vie et mère de mes cinq enfants.

Pour moi, tout mal entraine un bien. Nous pourrions aller jusqu’à remercier dès maintenant pour les événements négatifs qui nous atteignent, même si nous n’en avons pas encore la pleine compréhension.

Faire pleinement confiance à la vie et la remercier pour tout ce qui nous arrive, de positif ou de négatif, revient à suivre le mouvement de l’existence, sans chercher à lui résister.

Gratitude et acceptation

Il y a encore des moments où je cherche malgré moi à remonter le courant : la vie se charge alors de me rappeler que mon chemin va dans le sens du flux. Par exemple, encore récemment, j’ai retrouvé ma voiture avec un pneu crevé. Ma première réaction a été de dire : “Oh non, ce n’est pas vrai !”. Par cette exclamation, j’ai clairement refusé la réalité telle qu’elle se présentait à moi. Apprendre à accepter, c’est – dans ce cas – reconnaitre que “oui, le pneu de cette voiture est crevé”, puis se demander : “que vais-je pouvoir mettre en œuvre pour le réparer ?”, et finir par accepter et même remercier cet événement, en disant par exemple : “Les choses auraient pu être pires, le pneu aurait pu éclater sur l’autoroute…”.

Le chemin de l’acceptation commence par l’acceptation de soi, avec ses défauts et ses qualités, même si nous pouvons corriger nos imperfections grâce à un travail sur nous-mêmes. C’est peut-être la première des gratitudes : être simplement reconnaissant d’exister, d’être soi.

Avant la mise en pratique, découvrez ce qu’est la gratitude et ce qu’elle peut nous apporter.

CADEAU DE BIENVENUE

Téléchargez gratuitement mon guide 10 CLÉS POUR RÉUSSIR ZEN (format PDF)

Informations validées. Le lien de téléchargement de l'eBook vous a été envoyé par e-mail. En cas de problème, n'hésitez pas à prendre contact avec nous (rv page Contact).